Matières premières

Le super-run du cacao en bourse, qui vaut désormais encore plus que le cuivre

Écris par MoneyController el 28.03.2024

La croissance des prix du cacao semble ininterrompue. Mais pourquoi cette matière première croît-elle à un rythme aussi effréné ?

Le rallye exceptionnel du cacao

La hausse des prix du cacao se poursuit, et le cacao vaut désormais plus que le cuivre. Et ce n'est pas tout : la matière première en question croît plus vite que le bitcoin et, comme le souligne Sissi Bellomo dans "Il Sole 24 Ore", elle a même battu la hausse de Nvidia cette année. Quelques chiffres : une tonne de cacao coûtait en moyenne environ 2 500 dollars. Aujourd'hui, ce chiffre a plutôt dépassé les 10 000 dollars. Le cuivre, métal largement utilisé dans l'industrie et dont les applications dans les technologies de transition énergétique sont de plus en plus nombreuses, vaut aujourd'hui environ 8 800 dollars la tonne.

La baisse de l'offre à l'origine de la hausse des prix

La hausse du prix du cacao s'explique par au moins deux raisons : la première est que les plus grands producteurs mondiaux se trouvent en Afrique de l'Ouest (Côte d'Ivoire et Ghana, par exemple), où des phénomènes climatiques ont gâché une grande partie des récoltes et favorisé la propagation de maladies parmi les plantes ; la deuxième raison est liée aux blocages du canal de Suez, qui entravent les importations en provenance d'autres producteurs d'Asie du Sud-Est. Une autre raison, rapportée par "Il Sole 24 Ore", est liée aux règles européennes en matière de déforestation, qui limitent le nombre de fournisseurs possibles.

Analyse technique et opérations à terme

Outre ces raisons, Bellomo rapporte une considération de Bloomberg, qui concerne le cacao du point de vue de l'analyse technique des marchés financiers : depuis deux mois, la matière première serait en effet considérée comme "surachetée", et donc prête à voir son prix baisser. Or, il n'en est rien. Comme l'explique Bellomo - qui rapporte également certaines considérations de Paul Joules, analyste du marché des matières premières chez Rabobank - il est possible qu'une dynamique de marché se soit enclenchée au niveau des achats et des ventes de contrats à terme (pour se protéger des hausses d'une part et pour sécuriser les approvisionnements sur les marchés financiers d'autre part) : le résultat serait précisément cette hausse des prix du cacao, qui ne montre aucun signe d'arrêt.

Lire aussi :

Comment fonctionne l'investissement dans les matières premières ?

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS AUJOURD’HUI

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DE LA SEMAINE

10.04.2024 écris par MoneyController

Immobilier en Chine, nouvelle demande de liquidation : cette fois, c'est au tour du groupe Shimao

Lire la suite

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DU MOIS

29.12.2023 écris par MoneyController

Si les taux baissent, quels sont les avantages pour les investisseurs en actions et en obligations ?

Lire la suite

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DEPUIS TOUJOURS

Regardez le classement