Marchés financiers/économie

Taux d'intérêt, récession et marché

Écris par MoneyController el 21.06.2022

Entre le danger de récession et une inflation presque incontrôlable, de nombreuses banques centrales ont fait un choix clair : mieux vaut courir le risque d'entrer en récession que de cesser de freiner l'inflation. Pour l'instant, la Réserve fédérale est la banque centrale qui est allée le plus loin dans la maîtrise de l'inflation, mais presque toutes les banques centrales occidentales semblent suivre la même voie. Alexandra Semenova écrit sur la Fed et la réaction des marchés sur Yahoo!Finance.

La hausse des taux de la Fed et la réaction des marchés

Mercredi, la décision de relever les taux d'intérêt de 75 points de base a frappé les principaux indices boursiers américains : -5,8% le S&P 500, -5% le Dow Jones Industrial Average, -1,7% le Nasdaq. Pendant quelques instants, le bitcoin est passé sous la barre des 18 000 dollars, mais c'est tout le marché des crypto-monnaies qui est en crise. Il y a deux façons de considérer la politique monétaire américaine. Selon Chris Zaccarelli, CIO d'Independent Advisor Alliance, la Fed combat le plus grand risque, à savoir l'inflation, avec des mesures enfin concrètes. Selon les analystes de Bank of America, la Fed joue un jeu dangereux, car elle a pris beaucoup de retard sur la courbe de l'inflation.

La récession économique devient plus probable

La pire crainte des analystes financiers est désormais la récession économique. Malgré le fait que le niveau d'emploi américain soit actuellement stable, les prévisions sur l'évolution de l'économie sont peu optimistes : sur la base des performances du S&P 500, JPMorgan prévoit une probabilité de récession de 85%. Bank of America prévoit une croissance nulle du PIB américain cette année et un risque de récession de 40%. Bloomberg Economics, quant à lui, parle d'un risque de récession de 70%.

Le risque de récession et la crise de la dette en Europe

La situation en Europe ne semble plus rassurante ; au contraire, la proximité de la guerre et la hausse des coûts énergétiques ont déjà fait baisser les estimations de croissance de certains pays de l'UE. L'Europe est confrontée au même problème que les États-Unis : vaut-il mieux lutter contre l'inflation, en risquant de précipiter l'économie dans la récession, ou laisser l'inflation continuer à augmenter ? La Banque centrale européenne, après avoir évité la récession pendant longtemps, a décidé d'intervenir dans le sens de la lutte contre l'inflation en augmentant les taux. Cependant, en Europe, les risques de récession sont également aggravés par le problème des dettes souveraines : une hausse des taux, combinée à une récession de l'économie, pourrait mettre en péril leur durabilité.

Voir aussi :

Que sont les taux d'intérêt ?

Taux : les banques centrales occidentales ne s'arrêtent pas

Les actions sont-elles vraiment si corrélées à l'inflation et aux taux d'intérêt ?

Le marché baissier durera-t-il longtemps ?

 

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS AUJOURD’HUI

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DE LA SEMAINE

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DU MOIS

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DEPUIS TOUJOURS

Regardez le classement