Conseils financiers

La date pour déclarer ses revenus 2020 se rapproche à grands pas

Écris par MoneyController el 23.04.2021

La date d’ouverture du service en ligne pour enregistrer votre déclaration des revenus pour l’année 2020 se rapproche (sur impots.gouv.fr).

Malgré la persistance de la crise sanitaire en France, aucun retard ou aménagement n’a été annoncé par le gouvernement à cet effet. Comme d’habitude votre déclaration devra être complétée entre Avril et Juin. La date précise d’ouverture de l’espace sur le site internet de l’administration fiscale n’est pas encore connue mais rien n’empêche de s’y préparer déjà.

Plusieurs informations sont d’ores et déjà à collecter, et vous vous posez peut-être encore certaines questions. Premièrement, 2021 devrait comporter très peu de nouveautés par rapport à 2020. Les sections pré-remplies sont de plus en plus nombreuses année après année. Il faudra vous munir de votre numéro fiscal et s’assurer de disposer encore de votre mot de passe pour accéder au service en ligne. Une rubrique pour le réinitialiser est disponible si besoin.

Comme chaque année, un certain nombre de choix fiscaux sera à faire : rattachement des enfants au foyer fiscal, quel régime pour les revenus fonciers, quels frais professionnels etc. par exemple.

N’oubliez pas de rassembler en plus vos avantages si vous en avez, comme par exemple des reçus de dons aux œuvres, attestation Cesu, imprimé fiscal unique avec vos opérations financières etc.

Le piège de la déclaration est, comme chaque année, la case «20P», en bas de la page 3. Cette dernière permet d’opter pour l’imposition au barème progressif de l’ensemble de vos revenus mobiliers (intérêts, coupons, dividendes) et de vos plus-values après cession de valeurs mobilières.

Si vous avez un doute, remplissez votre déclaration de façon méthodique. Renseignez les éléments complémentaires si besoin.

Faites néanmoins attention, un décret publié en début d’année 2021, stipule que l’administration fiscale est en mesure d’utiliser les informations laissées sur les réseaux sociaux pour mener des contrôles fiscaux. Cela doit être fait dans un cadre strict et réglementé, mais la direction générale des finances publiques est en mesure de l’entreprendre si besoin. 

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS AUJOURD’HUI

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DE LA SEMAINE

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DU MOIS

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DEPUIS TOUJOURS

Regardez le classement