Marchés financiers/économie

424 milliards d’euros le coût de la crise jusqu’en 2022

Écris par MoneyController el 19.04.2021

La crise sanitaire pèse et continuera de peser sur les finances publiques françaises pendant encore quelques temps. 

Pas moins de 424 milliards d’euros seront consacrés pour lutter contre la crise sanitaire jusqu’en 2022 a annoncé le ministre en charge des Comptes publics, Olivier Dussopt. Ce qui représente 20% du produit intérieur brut de la France (PIB) en 2020.

Moins de recettes fiscales et davantage de dépenses pour aider les secteurs en difficulté (chômage partiel, le fonds de solidarité, etc.) ont coûté 158 milliards d’euros l’an dernier et creusé le déficit public à hauteur de 9,2% du PIB. 

Néanmoins le gouvernement s’attendait à une chute de la croissance encore plus élevée, -8,2% contre -11% initialement prévu grâce notamment à des recettes fiscales plus dynamiques.

« Quant au pouvoir d’achat des ménages, il a augmenté de 0,6 % en moyenne en 2020. Tout cela montre que les mesures que nous avons prises étaient efficaces et que nos choix étaient les bons », s’est félicité Olivier Dussopt.

En 2021 le gouvernement table sur une facture de l’ordre de 171 milliards d’euros et prévoit 9% de déficit public. Les pouvoirs publics le martèlent depuis le début : tant que la crise durera, le gouvernement portera assistance et aide aux entreprises et aux Français.

Par ailleurs, ce n’est qu’en 2027 que le gouvernement prévoit un retour du déficit public sous la barre des 3%. « Pour tenir cette trajectoire, nous avons bien conscience qu’il faudra mener des réformes structurelles. Au-delà de l’emblématique dossier des retraites, nous avançons aussi sur certains dossiers techniques » a ajouté le ministre tout en excluant d’augmenter les impôts

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS AUJOURD’HUI

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DE LA SEMAINE

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DU MOIS

LES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS DEPUIS TOUJOURS

Regardez le classement