Qui est le promoteur ou conseiller financier

[ RETOUR ]

Apprenez à mieux gérer
votre portefeuille avec
MoneyController éducatif.

Concepts de base de la finance Concepts de base de la finance

Le promoteur financier est cette figure professionnelle que nous appelons aujourd'hui conseiller financier. Dans la pratique, l'ancien nom a été simplement remplacé par « conseiller financier habilité à l’offre au public ».

Il s'agit d'un opérateur dûment inscrit au registre professionnel de l'OCF (Organisme de contrôle et tenue du registre unique des Conseillers Financiers), qui a passé un test d'éligibilité et est donc habilité à effectuer des conseils financiers.

Dans la pratique, donc, le conseiller financier qualifié pour l’offre au public est un professionnel du secteur financier qui suit la figure de l'ancien promoteur. Il propose et conseille sur certains services financiers l’offre au public. Il peut se présenter au client comme salarié, mandataire ou intermédiaire d'un agent financier, tel qu'une société de gestion (société de gestion d'actifs), une société de titres (SIM), une banque, une société d'investissement ou un gestionnaire d’actifs.

Cependant, il a le devoir de toujours déclarer en quelle qualité et pour le compte de quelle société il opère.

Ce qu’il fait

Le conseiller financier assiste ses clients, propose, vend et promeut des produits et des services financiers en fonction de leurs besoins. En effet, la proximité avec le client s'exprime à travers une offre de services personnalisés.

Une partie de son travail consiste donc précisément à rencontrer les clients et à écouter leurs exigences, et sur la base de celles-ci, à les conseiller au mieux. Dans un certain sens, la confiance est l'atout le plus important que les consultants doivent savoir gagner par leur professionnalisme.

Par ailleurs, sur la base de l'impulsion de Mifid2, le consultant informe et met à jour son client sur l'avancement des investissements de manière régulière et plus fréquente que par le passé.

Les revenus du conseiller financier sont la commission payée par l'agent financier. Ainsi, les clients n'auront rien à payer au professionnel. Cependant, sur la base des critères de transparence du conseil, les frais de gestion doivent toujours être soumis et approuvés par les clients, comme indiqué par les dernières lignes générales de Mifid2.

En matière d’éthique professionnelle, l'association professionnelle Anasf énumère des critères comportementaux spécifiques du consultant que l'on peut résumer en 3 devoirs : diligence, équité et transparence.

Leur professionnalisme est cependant contrôlé par les parties qualifiées qui les ont désignés comme « agents connectés » > (tied agent). En cas de non-respect, la société elle-même peut être tenue pour responsable des dommages causés par le consultant à des tiers.

En savoir plus

Pour en savoir plus sur ce sujet, veuillez également lire :

  • Comment devenir conseiller financier
  • Conseillers financiers indépendants

Enfin nous vous rappelons que sur MoneyController vous pouvez trouver le promoteur financier le plus proche de chez vous grâce à la page :

Trouvez le bon conseiller financier pour vous - Choisissez l'emplacement