Wendel SE: Activité du 1er trimestre 2021 - 369.71 Ko - PDF

[X]

Activité du 1er trimestre 2021 - 369.71 Ko - PDF

C O M M U N I Q U E - 2 8 A V R I L 2 0 2 1

Activité du 1er trimestre 2021

Actif Net Réévalué au 31 mars 2021 : 7 488 M€, soit 167,4 € par action, en hausse de 5,3 % depuis le 31 décembre 2020 (159,1 € par action), et en progression de 41,7 % depuis le point bas de mars 2020

Chiffre d'affaires consolidé du 1er trimestre 2021 : 1 913 M€, en hausse de 2,0 % en données publiées et en augmentation de 6,5 % en organique par rapport au 1er trimestre 2020

  • Croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires de Cromology, +22,6 % en organique
  • Solides performances organiques de Bureau Veritas (+6,6 %) et de Stahl (+9,6 %)
  • Retour à la croissance organique de Crisis Prevention Institute, avec un chiffre d'affaires en mars 2021 supérieur aux niveaux pré-Covid
  • Quasi-stabilitédu chiffre d'affaires de Constantia Flexibles en organique
  • Effets de change défavorables dans l'ensemble du portefeuille (-4,5 % à l'échelle consolidée)

Wendel s'associe à la Famille Deconinck pour le rachat de titres de la société Tarkett et appuyer le développement de la société

  • Cet investissement s'accompagnera d'une offre pour l'acquisition de titres Tarkett (TKTT)
  • Wendel détiendra jusqu'à 30% de Tarkett Participation, aux côtés de la famille Deconinck

Activité d'investissement des sociétés du Groupe depuis le 1er janvier 2021

  • Rachat par IHS en avril 2021 des activités brésiliennes et colombiennes de tours de télécommunication de Centennial Towers, opération qui augmente son parc de tours de 602 unités au Brésil et de 217 unités en Colombie
  • Acquisition par Bureau Veritas de la société américaine Bradley Construction Management en vue d'accélérer sa croissance sur le marché des énergies renouvelables

Autres événements importants depuis le 1er janvier 2021

  • Annonce par Stahl le 11 mars 2021 de la nomination de Maarten Heijbroek en qualité de nouveau CEO du groupe à compter du 1er juillet 2021. Huub van Beijeren, qui partira à la retraite à cette date, rejoindra le Conseil d'administration de Stahl et a également été nommé conseiller auprès de Wendel
  • Adoption par Wendel des 10 principes du Pacte mondial des Nations unies
  • Débouclage par Wendel de ses cross currency swaps euro/dollar en mars 2021, pour un gain de 39 M€ et des économies futures sur les intérêts payés à hauteur d'environ 25 M€

Solide structure financière

  • Ratio LTV à 6,8 % au 31 mars 2021
  • Liquidité totale s'élevant à 1,8 Md€ au 31 mars 2021, dont 1,069 Md€ de trésorerie disponible et 750 M€ de ligne de crédit (non tirée)

1/9

  • Notations de catégorie « investment grade » : Moody's à Baa2 avec perspective stable ; S&P à BBB avec perspective stable
  • Intégration d'objectifs ESG dans les conditions financières du crédit syndiqué non tiré de 750 M€ : des éléments mesurables de la performance extra-financière de Wendel et de ses sociétés en portefeuille seront désormais pris en compte dans le calcul de la marge de ce crédit syndiqué.

André François-Poncet, Président du Directoire de Wendel, déclare :

  • Le premier trimestre 2021 confirme le rebond de la croissance organique de l'activité des sociétés de notre portefeuille, avec des niveaux de chiffre d'affaires qui se rapprochent de ceux de 2019 voire qui les dépassent parfois. En outre, notre actif net réévalué a bénéficié de la hausse de la valorisation boursière des sociétés comparables ainsi que du cours de bourse de Bureau Veritas. Nous avons également tiré parti de la décote importante sur l'ANR pour procéder à des rachats d'actions opportunistes. Cette reprise solide s'accompagne également de nouveaux défis liés aux prix et à la disponibilité des matières premières, mais nos sociétés ont déjà démontré par le passé leur faculté d'adaptation à des environnements en rapide changement.

Depuis le dernier trimestre 2020, nous avons repris notre recherche d'investissements dans le cadre d'une nouvelle feuille de route stratégique qui a été convenue avec le Conseil de surveillance de Wendel. Une première transaction s'est matérialisée la semaine dernière avec l'annonce d'un investissement dans Tarkett aux côtés de la famille fondatrice, illustrant ainsi la capacité de l'équipe Wendel à identifier des opportunités qui correspondent à notre profil d'investisseur à long terme.

Nous œuvrons également pour attirer de nouveaux talents dans notre équipe et nous continuons à accompagner nos sociétés en portefeuille dans leur développement. »

Contribution des sociétés du Groupe au chiffre d'affaires du 1er trimestre 2021

Chiffre d'affaires consolidé du 1er trimestre 2021

(en millions d'euros)

T1 2020

T1 2021

Organique

Bureau Veritas

1 139,5

1 154,7

+1,3%

+6,6%

Constantia Flexibles

383,9

366,7

-4,5%

-0,8%

Cromology

135,5

166,0

+22,6%

+22,6%

Stahl

201,0

210,1

+4,6%

+9,6%

Crisis Prevention Institute(1)

15,2

15,3

+0,6%

+2,7%

Chiffre d'affaires consolidé

1 875,1

1 912,8

+2,0%

+6,5%

  1. Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2020 inclut un impact de retraitement au titre de l'allocation du prix d'acquisition (PPA) de - 0,9 M$.

Les résultats d'IHS seront approuvés par son conseil d'administration la semaine prochaine et IHS Towers publiera donc son chiffre d'affaires consolidé du premier trimestre 2021 en mai.

2/9

Chiffre d'affaires des sociétés du Groupe

Bureau Veritas - Bon début d'exercice, souligné par une forte croissance organique du chiffre d'affaires au 1er trimestre 2021

(Intégration globale)

Le chiffre d'affaires a atteint 1 154,7 millions d'euros au premier trimestre 2021, soit une hausse de 1,3 % par rapport au T1 2020. La croissance organique est de 6,6 %, à comparer avec la baisse de 2,0 % enregistrée au dernier trimestre de 2020 et une hausse de 6,2 % à taux de change constant.

Croissance organique à deux chiffres, en moyenne, pendant le trimestre pour 58 % du portefeuille de Bureau Veritas pour les raisons suivantes :

  • Poursuite d'un important rebond dans l'activité Certification (+21,6% de croissance organique), qui bénéficie à la fois du rattrapage des audits et d'une bonne dynamique sur les services liés à la RSE dans la plupart des zones géographiques
  • Redressement du portefeuille Bâtiment & Infrastructures (+13,3% de croissance organique), principalement grâce aux plateformes en Chine et aux États-Unis
  • Fort retour à la croissance pour les Biens de consommation (+18,7% de croissance organique), favorisé par l'Asie et des bases de comparaison très favorables
  • Solide croissance pour Marine & Offshore (+3,4% de croissance organique) grâce au sous-segment Navires en service
  • Environnement contrasté pour l'activité Agroalimentaire & Matières Premières (-3,6% de croissance organique - les tendances solides dans l'Agroalimentaire et les Métaux & Minéraux ont été largement compensées par la faiblesse des marchés Pétrole) et pour l'activité Industrie (-0,4% de croissance organique - où la dynamique des contrats Power & Utilities a été contrebalancée par des activités Capex Pétrole & Gaz atones)

Les nouvelles acquisitions effectuées depuis le début de l'année 2021 (Secura et Zhejiang Jianchuang Testing Technology Services Company Limited) ont eu un effet périmètre (croissance externe) positif sur le chiffre d'affaires, qui a néanmoins été compensé par l'impact de la cession de l'unité opérationnelle de contrôle des émissions aux États-Unis l'an dernier résultant en une baisse de -0,4%.

Les variations des taux de change ont eu un impact négatif de 4,9 %, principalement du fait de la dépréciation du dollar américain et des devises corrélées, ainsi que de certaines devises de pays émergents face à l'euro.

Perspectives 2021 confirmées

Bureau Veritas bénéficie d'un positionnement unique compte tenu de la diversité et de la résilience de son portefeuille, ainsi que de ses nombreuses opportunités de croissance. Compte tenu des incertitudes qui règnent actuellement autour de la pandémie de Covid-19 et en présumant l'absence de mesures de confinement strict dans ses principaux pays d'activité, Bureau Veritas prévoit pour 2021 :

  • d'atteindre une solide croissance organique de son chiffre d'affaires ;
  • d'améliorer sa marge opérationnelle ajustée ;
  • de générer des flux de trésorerie maintenus à un niveau élevé.

Pour plus d'informations : group.bureauveritas.com

Constantia Flexibles - Légère décroissance organique (-0,8 %) et chiffre d'affaires total impacté par un effet de change défavorable

(Intégration globale)

Le chiffre d'affaires de Constantia Flexibles s'élève à 366,7 M€ au premier trimestre 2021, en baisse de 4,5 % par rapport au premier trimestre 2020 (383,9 M€). En données organiques, le chiffre d'affaires est en retrait de 0,8 %, reflétant un lent démarrage de l'activité en janvier suivi d'une croissance relativement soutenue en mars.

3/9

Cette décroissance organique de 0,8 % s'explique par des performances mitigées des divisions Consumer et Pharma. La branche Consumer a été impactée par une faible performance de l'activité d'emballages de confiserie en Europe, non compensée par les effets positifs des ventes de produits destinés aux secteurs de l'alimentation pour animaux de compagnie et des boissons, tandis que la division Pharma a été affectée par une saison « grippe et rhume » modérée liée aux confinements. Dans les pays émergents, l'Inde demeure en situation de surcapacité. Le chiffre d'affaires du premier trimestre 2021 a été impacté à hauteur de -3,7 % par des effets de change défavorables, principalement dus au dollar américain, au rouble russe, à la roupie indienne et au rand sud-africain.

Depuis le pic d'activité enregistré sur la période mars-avril 2020, lié au caractère jugé essentiel des produits de Constantia Flexibles dans le contexte de la pandémie de Covid-19, les prises de commandes restent résilientes. Cette résilience devrait continuer à s'observer sur le reste de l'année 2021, mais la baisse de la demande pour certaines catégories de produits devrait se prolonger.

Au premier trimestre 2021, Constantia Flexibles a continué à dégager des niveaux de marge solides. L'environnement des prix des matières premières est beaucoup moins favorable en 2021 et des augmentations de prix significatives dans presque toutes les catégories ont été observées depuis le début de l'année, ces dernières commenceront à avoir un impact à partir du deuxième trimestre.

Cromology - Chiffre d'affaires total du premier trimestre 2021 en hausse de 22,6 % sur un an, confirmant le fort rebond de l'activité observé depuis le premier semestre 2020

(Intégration globale)

Le chiffre d'affaires de Cromology s'élève à 166,0 M€ au premier trimestre 2021, en hausse de 22,6 % par rapport au premier trimestre 2020, qui avait été impacté par les premières mesures de confinement instaurées en Europe pour enrayer la pandémie de coronavirus. La croissance organique au 1er trimestre s'établit à +22,6 %.

Depuis la levée des mesures de confinement du premier semestre 2020, la reprise s'est avérée plus rapide que prévu, avec, notamment, un rebond significatif des ventes de peintures lié à une forte demande de la part des consommateurs finals, ce qui s'est traduit par un retour de la croissance organique au troisième trimestre et au quatrième trimestre 2020. Cette dynamique s'est confirmée au premier trimestre 2021, avec de solides performances observées dans les zones géographiques clés de Cromology.

Cromology concentre actuellement ses efforts sur la planification et la gestion de ses activités dans le contexte de reprise de la pandémie en Europe, sur la poursuite de la mise en œuvre des plans de transformation lancés depuis 2019 et sur la priorisation des leviers de création de valeur. En outre, la société surveille de près sa chaîne d'approvisionnement, le solide redémarrage de l'activité ayant occasionné des tensions sur les approvisionnements en matières premières et une hausse des prix de ces dernières. Forte d'une structure financière solide et d'une réorganisation réussie, Cromology est en mesure d'explorer des opportunités d'acquisitions ciblées.

Stahl - Chiffre d'affaires en hausse de 4,6 % en données publiées et en croissance de 9,6 % en organique au premier trimestre 2021. Solide carnet de commandes, à la suite de mouvements de restockage

(Intégration globale)

Le chiffre d'affaires de Stahl s'élève à 210,1 M€ au premier trimestre 2021, en hausse de 4,6 % par rapport au premier trimestre 2020. La croissance organique atteint 9,6 % et les effets de change sont négatifs à -5,1 %.

Après un premier semestre 2020 difficile, Stahl a observé un rebond progressif de son activité à partir du troisième trimestre 2020. Cette reprise, malgré des tensions sur la chaîne d'approvisionnement, s'est accélérée depuis la fin de l'année 2020, sous l'effet d'une augmentation du carnet de commandes et d'une hausse des volumes notamment soutenues par le mouvement de reconstitution des stocks dans plusieurs secteurs. La croissance a été particulièrement forte en Asie de l'Est-Pacifique, notamment en Chine. De plus, l'activité automobile de Stahl, qui représente environ un tiers des ventes totales, se redresse depuis le deuxième trimestre 2020. La reprise sur les autres marchés finals de la société est plus contrastée avec une très bonne tendance dans le segment de l'ameublement domestique, mais une reprise plus graduelle sur les marchés de la chaussure et des produits de luxe.

4/9

L'activité Polymers, plus petite, a bénéficié de la demande croissante du marché de l'impression et de l'emballage. Les effets du mouvement de restockage pourraient s'atténuer au cours du premier semestre 2021, quoique ce calendrier reste incertain.

Le 11 mars 2021, Stahl a annoncé la nomination de Maarten Heijbroek en qualité de nouveau CEO du groupe. Maarten Heijbroek prendra ses fonctions le 1er juillet 2021 et succèdera à Huub van Beijeren qui partira à la retraite à la fin du mois de juin 2021, après avoir grandement contribué ces dernières quatorze années à la croissance et au succès de Stahl, et rejoindra le Conseil d'administration de Stahl. Jusqu'à présent, Maarten Heijbroek occupait les fonctions de President Consumer Care chez Croda International Plc. Il a commencé sa carrière dans les activités chimiques B2B d'Unilever, au sein de l'entité Uniqema, en 1992, où il a acquis une solide expérience commerciale à l'international.

IHS Towers - Les résultats d'IHS seront approuvés par son conseil d'administration la semaine prochaine et IHS Towers publiera donc son chiffre d'affaires consolidé du premier trimestre 2021 en mai.

(Mise en équivalence)

Crisis Prevention Institute - Croissance totale de 10 % sur un an, dont +2.7% de croissance organique avec un chiffre d'affaires en mars supérieur aux niveaux de 2020 et 2019

(Intégration globale)

Le chiffre d'affaires de Crisis Prevention Institute (« CPI ») s'élève à 18,5 M$ au premier trimestre 2021, en hausse de

10 % en données publiées par rapport au premier trimestre 2020. Cette croissance s'explique pour +5,4 % par un retraitement au titre de l'allocation du prix d'acquisition (PPA - ce facteur avait eu un impact de -0,9 M$ au premier trimestre 2020), pour +1,9 % par les variations des taux de change et pour +2,7 % par la croissance organique.

Pour la première fois depuis l'instauration des mesures de confinement en 2020, le chiffre d'affaires trimestriel de CPI retrouve pratiquement son niveau observé sur la même période en 2019 avec un chiffre d'affaires au premier trimestre en dessous de celui de 2019 de seulement 1%. À noter que les ventes du mois de mars 2021 ont surpassé les niveaux de 2020 et 2019 sur une base organique. Cette amélioration continue est le résultat de plusieurs facteurs, notamment :

  • L'augmentation de l'engagement client au début du printemps, les activités de formation de formateurs certifiés (Certified Instructors) nouveaux ou existants, ainsi que leurs collègues ou les « apprenants »
  • Stabilisation du nombre total de formateurs certifiés ;
  • Volume de nouveaux Certified Instructors (CIs) formés en mars 2021 en hausse de 87% par rapport à l'année dernière et en ligne avec les niveaux de 2019 ;
  • Poursuite de l'évolution du mix vers les solutions digitales à destination des formateurs certifiés nouveaux et existants et des apprentis formateurs, tout en maintenant une composante en présentiel (le e-learning représente désormais 33 % du total des volumes).

L'activité de CPI devrait bénéficier de la tendance favorable à court terme de rebond du marché, soutenue par l'accélération des vaccinations et le retour à des conditions météorologiques saisonnières plus favorables aux États- Unis, qui réduisent les restrictions concernant les déplacements, les rassemblements et facilitent un retour à un environnement de travail plus habituel pour les clients, notamment dans les secteurs hospitalier et éducatif.

5/9

Pour lire la suite de ce noodl, vous pouvez consulter la version originale ici.

Disclaimer

Wendel SE a publié ce contenu, le 28 avril 2021, et est seule responsable des informations qui y sont renfermées. Diffusé par Public le 28 avril 2021 06:00:18 UTC.

MoneyController vous propose également